DéFI vote pour le budget de la zone de police !

Ce mardi 26 mars au conseil communal, DéFI a voté en faveur de la modification du budget de la zone de police. Il va dans le bon sens : la dotation et les investissements en hausse. Un effort devra cependant être fait en termes de recrutement afin que Liège puisse disposer le plus rapidement possible d’un cadre complet de policiers. DéFI soutient nos policiers liégeois, la sécurité est l une de nos priorités !

Retrouvez ci-dessous mon intervention sur la modification budgétaire de la zone de police :

« Je tiens tout d’abord à saluer l’augmentation de la dotation à la zone de police qui passe de 58,6 millions d’euros (à 59,4 millions d’euros), soit une augmentation de 1,25%. Certes, ce n’est pas grand-chose. Mais dans le contexte budgétaire local compliqué que nous connaissons,  il est heureux de voir que le budget ne stagne pas, ou pire, diminue.

Je note aussi 4,7 millions d’investissements, dans le budget extraordinaire, ce qui n’est pas mal. Avec des investissements dans la rénovation de commissariats,  des investissements liés aux caméras de surveillance. Cela comprend le renouvellement d’une partie du parc de caméras de surveillance mais aussi et surtout l’ajout de nouvelles caméras de surveillance (investissements de 365 000 euros). Je sais que c’est un sujet qui ne fait pas l’unanimité au sein du conseil communal. Je suis de ceux qui pensent que plus de caméras peut contribuer à plus de sécurité.

En ce qui concerne les dépenses de personnel, elles sont établies sur base d’un personnel policier de 1065 ETP. Il manque donc encore des policiers, le cadre de la zone de police n’est pas rempli. Le cadre de la zone de police de Liège est en prncipe de 1113 policiers selon la norme minimale KUL. La zone de police est donc en sous effectif. Mes sources syndicales me disent cependant que le cadre n’a jamais été rempli à Liège. Le souci viendrait principalement d’un souci dans le recrutement de commissaires actuellement

è Il est primordial de prendre ce facteur en compte lors de l’établissement du budget 2020 pour s’approcher le plus possible du cadre complet de policiers. Il est évident que le fédéral doit également prendre ses responsabilités dans ce dossier. Le fédéral qui désinvesti depuis des années dans la police fédérale. Mais la Ville doit également prendre ses responsabilités. Je sais que des recrutements sont organisés chaque année, il faut persévérer et amplifier les efforts pour atteindre l’objectif d’un cadre complet

Le montant réservé aux indemnités de prestations (WE, soirée, nuit et prestations supplémentaires) est reconduit intégralement permettant de maintenir une présence policière importante sur le terrain. Ce qui est une excellente chose même si ce n’est pas suffisant car cela ne couvre pas tout

Concernant les dépenses de fonctionnement, une idée mériterait d’être creusée, c’est de faire de l’hôtel de police principal de la Ville, un hôtel de police zéro Carbonne, à l’image de la cité administrative zéro Carbonne. Cela permettrait de pouvoir mieux maitriser une partie de la consommation énergétique (26 % d’augmentation du budget électricité !)

è Bref, il s’agit d’une modification du budget de la zone de police à mon sens tout à fait satisfaisant vu les difficultés budgétaires. La police reste bien une priorité de la Ville, je m’en réjouis. C’est aussi l’une de mes priorités. DéFI votera favorablement ce CMB de la Zone de police. DéFI soutient notre police !

Avant de terminer, je voulais revenir sur un point : l’organisation de la police de manière décentralisée. C’est la direction prise par la police de Liège depuis des années. En témoigne l’ouverture l’année dernière d’un nouveau commissariat rue Varin (Guillemins)

Mais il y a un point à ce sujet qui inquiète beaucoup les policiers… Je veux parler du Commissariat Darchis. J’avais posé une question écrite sur le sujet mais le délai est d’un mois pour obtenir une réponse et il n’est que rarement respecté…. C’est pour cela que je profite de ce point pour aborder le sujet, directement lié au budget de la zone de police.

 Ce commissariat doit être rénové et la facture s’annonce élevée : on parle dans la presse de 800 000euros. Depuis quelques semaines, une hypothèse circule : le commissariat pourrait être purement et simplement fermé. Evidemment, dans les rangs policiers, l’inquiétude monte.

Ce qui est étonnant, car la Ville a toujours vanté ces dernières années les effets bénéfiques d’une police de proximité, je le disais il y a un instant.

On parle de la rédaction d’un rapport par le chef de corps de la zone de police en vue d’une réorganisation du fonctionnement de la police de quartier. Ce plan inclurait notamment une meilleure répartition des effectifs. Est-ce le cas ? Où en est-on dans ce rapport ? Le sujet a-t-il été abordé en collège ?»

François Pottié, conseiller communal de la Ville de Liège

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code