Des cendriers-vote pour sensibiliser à la propreté de nos rues

Question écrite au Collège – 15.11.2020

Monsieur le Bourgmestre, Mesdames et Messieurs les membres du Collège communal,

Les mégots de cigarettes recouvrent trop souvent les rues et places de Liège, nuisant à son attractivité. Rien qu’en Belgique, ce sont près de 30 millions de mégots qui sont jetés tous les jours !

Il faut tout de même le souligner, la Ville de Liège a fait des efforts dans ce domaine, avec l’installation de 100 cendriers classiques sur le territoire de la Ville depuis 2018.

Cela est manifestement encore insuffisant. Une idée, venue d’Angleterre et reprise par plusieurs entrepreneurs français et belges pourrait être une partie de la solution pour inciter les fumeurs à ne pas polluer : il s’agit du cendrier-vote.

Le concept est simple : il s’agit d’une grande boite en acier divisée en deux, les fumeurs sont invités à voter grâce à leurs mégots. Il s’agit le plus souvent, de questions amusantes. Les cendriers-vote peuvent cependant être personnalisés à l’infini.

C’est une manière ludique, originale et interactive de sensibiliser à la propreté et à la protection de l’environnement tout en incitant les fumeurs à ne pas jeter leurs mégots sur les trottoirs

Outre l’aspect ludique, les cendriers-vote pourraient contribuer à éradiquer le fléau pour l’environnement que représentent les mégots de cigarettes. Outre la pollution visuelle,  un mégot de cigarette met en moyenne 12 à 15 ans à se désintégrer complètement. Avec ses 4000 substances chimiques, les mégots provoquent un risque important de pollution des sols, des sous-sols et de l’eau.

Les cendriers-vote ont par ailleurs déjà été expérimentés avec succès dans plusieurs villes d’Europe. En Belgique aussi, certaines communes se sont lancées avec succès dans cette expérience (Waterloo et Ganshoren par exemple). Des institutions ont également franchi le pas, comme le Standard de Liège qui a installé à Sclessin 13 cendriers vote à des endroits stratégiques du stade. Cela s’inscrit dans une démarche de recyclage des mégots de cigarettes.

Mes questions sont les suivantes :

-Actuellement, il y aurait une centaine de cendriers classiques sur le territoire de la Ville de Liège. Est-il prévu d’en installer davantage ?

– Les mégots de cigarettes récoltés dans les cendriers classiques déjà en place font-ils déjà l’objet d’un recyclage ? We Circular, une start-up belge, a développé la première filière de recyclage des mégots de cigarettes. Ces derniers sont, actuellement, transformés en cendriers de poche.

-Que pensez-vous de l’idée d’ajouter, aux endroits forts fréquentés de la Cité ardente, des  cendriers-vote afin de sensibiliser de manière ludique les fumeurs à ne pas jeter les mégots sur la voie publique ?

Je vous remercie pour l’attention que vous consacrerez à cette question.

Veuillez recevoir, Monsieur le Bourgmestre, Mesdames et Messieurs les membres du Collège communal, l’assurance de ma considération distinguée.

François Pottié, conseiller communal de la Ville de Liège

Dans la presse : L’avenir

Réponse du Collège :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code