Feux clignotants dangereux au carrefour St Marguerite/Henri Baron/Emile Gérard

Intervention citoyenne – courrier à Monsieur le Bourgmestre et à Monsieur l’échevin des Travaux (02.02.2020)

Monsieur le Bourgmestre, Monsieur l’échevin des Travaux

Je me permets de vous écrire concernant la problématique des feux du carrefour rue Sainte Marguerite-rue Henri Baron-rue Emile Gérard : après les (très) longs travaux de la rue Henri Baron, les feux de ce carrefour sont à l’orange clignotant des mois. Des accidents ont déjà eu lieu dans ce carrefour très fréquenté, tant par des piétons, des voitures que par des bus et des cyclistes.

Attend-t-on un accident grave avant de trouver une solution immédiate de réparation ?

Merci d’avance pour le suivi.

François Pottié, conseiller communal de la Ville de Liège

Réponse de M. l’échevin des Travaux

Monsieur le Conseiller, Monsieur Pottié,

Votre courriel, relatif aux feux de signalisation hors-service, à hauteur du carrefour formé par les rues Sainte-Marguerite, Henri Baron et Emile Gérard à Liège, a retenu ma meilleure attention.

Ayant déjà été interpellé par plusieurs riverains et usagers, j’avais sollicité la Direction du Département de la Gestion de l’Espace public afin qu’elle charge ses services d’examiner cette problématique avec toute l’attention qu’elle mérite.Ces derniers m’informent de la présence d’un court-circuit au niveau du câblage d’alimentation souterrain, qui ne peut être levé qu’en remplaçant intégralement celui-ci.

En outre, cette situation ne permet pas la remise en service du poste de commande, sans que les lanternes n’émettent des signaux contradictoires, présentant ainsi un danger évident de sécurité.

Ainsi, un marché public a été passé en urgence fin 2019 pour procéder à la rénovation intégrale de l’installation. Celui-ci vient d’être notifié à l’entrepreneur et les travaux seront planifiés prochainement.Dans l’attente de cette remise en état, le code de la route reste d’application et mes services ont pris soin de vérifier qu’il n’existait aucun problème d’interprétation des priorités en vigueur.

Dans l’espoir de vous avoir apporté les informations utiles, je reste à votre entière disposition et vous prie de croire, Monsieur le Conseiller, Monsieur Pottié, à l’assurance de ma parfaite considération.

L’Echevin des Travaux, Roland LEONARD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code