La politique du logement étudiant de la Ville de Liège

Question écrite au Collège – 13.10.2019

Le débat sur la politique communale du logement a malheureusement été éclipsé par celui sur le Plan Stratégique Transversal. Passé minuit, il était difficile de mener un débat dans de bonnes conditions… C’est pour cette raison que je dépose une question écrite sur un point important de la déclaration sur le logement : la politique des kots de la Ville de Liège.

Avec ses Hautes écoles et son Université, Liège est une grande ville étudiante. La Cité Ardente dispose de 7000 logements étudiants sur son territoire. L’offre dépasse la demande et pourtant, certains étudiants éprouvent parfois des difficultés à trouver un kot. Les obstacles concernent essentiellement le prix et la qualité (la superficie et la salubrité du kot)

Face à ces constats, la Ville de Liège entend mettre en place certaines mesures prévues dans la Déclaration politique communale sur le logement :

  1. Les kots sociaux

Vous souhaitez imposer à tout promoteur de résidences étudiantes collectives de grande dimension (+ de 40 logements) d’affecter 10 % de kots créés à la location à un loyer modéré. Cela pose question sur certains points :

  • Est-ce que se sera d’application pour toutes les résidences supérieures ou égales à 40 logements actuellement en service et/ou en construction ? Est-ce que se sera d’application uniquement pour les futures constructions ?
  • Ne craignez-vous pas que cette mesure dissuade les gros investisseurs de créer du kot à Liège? Le risque n’est-il pas de se voir multiplier les projets de moins de 40 logements ?
  • Pourquoi ne pas prévoir au minimum 3 kots par résidence de + 40 kots pour les étudiants PMR qui sont trop souvent les oubliés des politiques publiques ?
  • Le Label Kot

D’ici 2024, la Ville de Liège va mettre en place un label « logement étudiant de qualité ». Ce sera une façon de s’assurer que les kots mis en location respectent certains critères de qualité.

  • Quels critères comptez-vous mettre en place pour évaluer la qualité des kots ? La superficie ? La luminosité ? La présence d’une connexion Wi-fi ? Une salle de bains privative ? Le rapport qualité-prix ?
  • La FEF, l’Unécof et la Région Wallonne travaillent conjointement sur un label qualité pour les kots wallons. Par prudence ne vaudrait-il pas mieux d’attendre ce label régional, afin d’appliquer les mêmes critères sur tous les kots wallons ?

Je vous remercie pour l’attention que vous consacrerez à cette question.

Veuillez recevoir, Monsieur le Bourgmestre, Mesdames et Messieurs les membres du Collège communal, l’assurance de ma considération distinguée.

François Pottié, conseiller communal de la Ville de Liège

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code