Quelles limites à l’urbanisation de la colline de Cointe ?

Question écrite au Collège – 30.08.2019



Les habitants de Cointe sont attachés à leur quartier. Cointe, c’est un « village bucolique », à proximité de la ville.

Depuis quelques mois, les projets immobiliers se multiplient dans le quartier. Certains projets sont déjà en cours de constructions (rue Albert Mockel et Avenue Constantin de Gerlache – photos en annexes). Ces projets défrichent des terrains qui participaient à l’aspect verdoyant de la colline.

D’autres projets sont actuellement soumis à l’enquête publique, comme le projet de bureaux et appartements, avenue de l’Observatoire. Le promoteur de ce dernier projet affirme d’ailleurs avoir eu un « avis préalable favorable » du Collège de la précédente mandature…

Tous ces projets et constructions ont en commun de progressivement densifier un quartier dont la spécificité est justement l’aspect aéré, bucolique et vert.

Face aux épisodes caniculaires de cet été, la Ville de Liège a rappelé son intention de planter 4000 arbres en Ville sur la prochaine mandature. Si cette ambition est à saluer, il est tout aussi important de préserver les arbres existants dans nos différents quartiers et donc d’éviter une urbanisation qui se fait au détriment des espaces végétalisés.

La Ville a également rappelé sa volonté de mettre en place un « schéma de développement territorial » pour une vision plus global au niveau urbanistique.

Voici mes questions :

  • A l’heure où la Ville de Liège souhaite créer 15 000 nouveaux logements sur son territoire d’ici 2030, les Cointois
    s’inquiètent : cette urbanisation de leur colline va-t-elle s’accroitre encore ?  D’où ma question : la Ville de Liège s’engage-t-elle à préserver le caractère verdoyant de Cointe ?
  • Quelle est la vision d’ensemble de la Ville de Liège pour Cointe au niveau urbanistique ?

Je vous remercie pour l’attention que vous consacrerez à cette question.

Veillez recevoir, Monsieur le Bourgmestre, Mesdames et Messieurs les
membres du Collège communal, l’assurance de ma considération distinguée

François Pottié, conseiller communal de la Ville de Liège

Annexes 

  • Un projet en construction, avenue Constantin de Gerlache

Pour ce projet immobilier, une partie des terrains, coté val-Benoit ont dû être défrichés, avec des conséquences sur le plan paysager et sur le plan des nuisances sonores (les arbres faisaient en effet office de « mur anti-bruit » naturel dans ce coin situé à proximité de la liaison autoroutière du Val Benoit).

  • Deux projets en construction, rue Albert Mockel

 

Du coté de la rue Albert Mockel, deux projets immobiliers sont en cours de construction. Les deux projets ont nécessité l’abattage de plusieurs arbres et entraineront une densification du quartier.

  • Projet de l’Avenue de l’Observatoire, soumis à l’enquête publique cet été

Il s’agit d’un projet mixte (bureaux et logements). On peut évidemment s’interroger sur l’opportunité de construire des bureaux dans ce quartier résidentiel et sur le volume du bâtiment présenté dans le projet, à proximité du Parc de Cointe.

EN ATTENTE DE LA REPONSE DU COLLEGE DE LA VILLE DE LIEGE

Une réponse sur “Quelles limites à l’urbanisation de la colline de Cointe ?”

  1. Nous avons créé un “collectif” Avenue du Petit Bourgogne suite au projet de 4 appartements et 7 maisons familiales. Ce projet a finalement obtenu le permis en 2019…De ce fait, les riverains qui avaient un ration de parking convenable, tombera à 0.83 places de parking alors qu’aujourd’hui, l’exigence est de 1.5 parking par habitation! Certains riverains sont par ailleurs en procès avec le parc privé dont la voirie précité n’a plus rien de privé et pourtant, ses habitants payent un supplément pour entretien!!!! Système féodal…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code